Le titre du film est mauvais !

Le titre du film est mauvais !

19 février 2020 Non Par Débat Retraites

[CHRONIQUE PARLEMENTAIRE] « Le titre du film est mauvais, votre système n’a rien d’universel » Tout au long des débats, nous vous proposerons des interventions des différents députés mobilisés contre la réforme des retraites.  Ici, l’intervention Régis Juanico en Séance Publique, mardi 18 février 2020,

Le titre du film est mauvais ! Votre système n’a rien d’universel. Vous parlez de liberté choix dans le départ à la retraite, mais le seul principe universel qui s’appliquera à tous, c’est l’injustice, la dureté du malus, de la décote financière associée à l’âge d’équilibre, qui est en fait un âge légal différé. 

Le système universel de retraites à point, c’est une machine à réduire les pensions. 

Les premiers qui seront pénalisés, ce sont les salariés aux carrières ascendantes, ceux qui ont une progression de salaires au cours de leur vie professionnelle, en raison de la prise en compte de l’ensemble de leur carrière au lieu des 25 meilleures années ou des 6 derniers mois pour les fonctionnaires ! 

Vous parlez de lisibilité, mais c’est le brouillard le plus complet pour les futurs retraités ! Plus personne n’y comprend rien et vous venez de créer avec votre « système à l’italienne » -tout un programme- un 44e régime de retraites, sans parler des règles différentes en fonctions des générations. 

Dans son avis, le Conseil d’Etat résume bien les choses : « le système par points retire aux assurés , une forme de visibilité sur le taux de remplacement qui leur sera appliqué dans la mesure où la pension n’est plus exprimée à raison d’un taux rapporté à un revenu de référence mais à une valeur de service de points, défini de manière à garantir l’équilibre financier global du système. »

Une valeur de service du point suspendue à l’invention sur un coin de table d’un nouvel indicateur, le revenu moyen d’activité par tête ! Le système actuel se caractérise par un haut taux de remplacement, autour de 75% de son ancien revenu, une fois arrivé à la retraite et un des taux de pauvreté des retraités, parmi les plus faibles en Europe à 6,5%. Vous ne garantissez en rien comment évolueront ce taux de remplacement et le taux de niveau de vie relatif des retraités, par rapport aux actifs ! Vous allez fabriquer des retraités pauvres !!