« Nous avons choisi de ne rien changer pour celles et ceux qui sont aujourd’hui à moins de 17 ans de leur retraite »

« Nous avons choisi de ne rien changer pour celles et ceux qui sont aujourd’hui à moins de 17 ans de leur retraite »

5 février 2020 Non Par Débat Retraites

“Pour les personnes qui sont déjà dans la vie active, nous avons choisi de ne rien changer pour celles qui sont aujourd’hui à moins de 17 ans de leur retraite, c’est à dire les personnes nées avant 1975 qui auront plus de 50 ans en 2025”Le 11 décembre 2019, le Premier Ministre Edouard Philippe présentait la réforme des retraites, en confirmant le recours partiel à la clause du grand-père.

Il s’agissait pour le gouvernement d’écarter une partie des personnes déjà affiliées au système en place de l’application de la réforme, les français nés avant 1975.

Tous les Français cotiseront au système universel de retraite à partir de 2025. Selon la page 382 de l’étude d’impact : “Bien que les assurés nés avant le 1er janvier 1975 ne soient pas concernés par le système universel de retraite, ils seront redevables du même niveau de cotisations que les salariés qui en relèvent”. En clair, tous les français nés avant 1975 qui ne prendront pas leur retraite avant 2025 devront cotiser plus pour le nouveau système universel sans aucun bénéfice pour leur pension. Près de 11 millions de Français seraient touchés. Pour un fonctionnaire au SMIC né en 1974, cela représente 4608 euros de cotisations à fonds perdus.

12 milliards d’euros ponctionnés sur l’ensemble des Français. Le gouvernement a confié à la conférence de financement des retraites le soin de déterminer d’ici fin avril des propositions permettant d’atteindre l’équilibre financier de l’ensemble des régimes de base en 2027. Ces propositions seront mises en oeuvre avant 2022. En excluant d’office une augmentation des cotisations sociales, le gouvernement limite le choix des partenaires sociaux à l’adoption d’une mesure d’âge (augmentation de la durée de cotisation, report de l’âge de départ à la retraite) afin de trouver les 12 milliards d’euros d’économies souhaitées par le gouvernement. Cela impactera nécessairement l’ensemble des Français, toutes générations confondues.

Le gouvernement pensait pouvoir réduire la mobilisation sociale en exonérant les personnes nées avant 1975 du passage au système universel de retraite,. En jouant génération contre génération, le gouvernement voulait diviser pour mieux régner.

C’est raté, notre pays a connu sa mobilisation sociale la plus longue et grâce à la vigilance des parlementaires, tous les Français savent désormais qu’ils seront concernées par cette réforme des retraites.