Pourquoi diable vouloir supprimer le régime de retraites des avocats ?

Pourquoi diable vouloir supprimer le régime de retraites des avocats ?

26 février 2020 Non Par Débat Retraites

[CHRONIQUE ÉDITORIALE] Le gouvernement, contre l’avis de toute la profession, continue à vouloir supprimer le régime de retraites des avocats. Mais pourquoi diable cet entêtement ?

Pourquoi le gouvernement veut supprimer le régime de retraites des avocats, un régime géré de manière autonome, pérenne, équilibrée mais aussi et surtout solidaire et prévoyante ? La question a lieu d’être posée.

Surtout lorsque l’on sait que le régime de retraites des avocats respecte l’équilibre financier au point de pouvoir se permettre de reverser près de 100 millions d’euros chaque année au régime général.

Cette mesure inscrit le régime de retraites de avocats dans une dynamique de double solidarité. Puisqu’en plus de reverser l’équivalent de 1396 euros par avocat et par année au régime général, ce régime spécifique garantit également une solidarité interne à ses membres. En effet, sous ce régime chaque avocat se voit assuré une retraite de base minimale de 1416 euros par mois.

En plus de l’équilibre financier qu’il construit et de la solidarité qu’il assure, le déclin du régime actuel de retraites des avocats ne semble pas pour demain, puisqu’en effet si on compte aujourd’hui 4 actifs pour un retraité, les prévisions projettent que d’ici à 2013 on comptera 3,6 cotisants pour un retraité. Ce à quoi s’ajoute une prévoyance rigoureuse comme en témoignent les 2 milliards d’euros de réserve qui permettent de garantir l’équilibre financier des régimes de base et complémentaires jusqu’à 2079. 

Pour toutes ses raisons, le régime des avocats ne peut faire l’objet des critiques du gouvernement. Sa lisibilité, son équilibre économique et sa soutenabilité rendent impertinentes les volontés de réformes du gouvernement. 

Malheureusement le gouvernement et la majorité s’entêtent et cette réforme risque de conduire à la mort de tous les petits cabinets qui ne pourront pas supporter l’augmentation des cotisations !

Mais pourquoi diable vouloir supprimer le régime de retraites des avocats ?